Profondeur de champ, définition :

La profondeur de champ est la zone dans laquelle le sujet sera parfaitement net. Une faible profondeur de champ rendra un sujet ou un détail net tandis que le reste de l’image sera flou. A l’inverse, une grande profondeur de champ rendra toute l’image nette . Le flou provoqué par une faible profondeur de champ s’appelle le bokeh.

Trois facteurs interviennent dans le contrôle de la zone de netteté.

1- La distance entre l’objectif et sujet. Plus l’objectif sera proche du sujet et plus la profondeur de champ sera faible. En macro photographie, par exemple, le sujet est très proche, quelques centimètres et la zone de netteté est très faible et le bokeh est très présent sur l’arrière plan et l’avant plan.

2- L’ouverture de diaphragme de l’objectif. Plus l’ouverture du diaphragme est grande, f/1,8 par exemple, plus la profondeur de champ sera faible. A l’inverse, plus elle est faible, f/10 par exemple, plus la zone de netteté s’étendra.

3- La longueur focale de l’objectif. Plus la focale de l’objectif sera courte plus la zone de netteté sera grande. Plus la focale sera longue et plus la zone de netteté se réduira. Avec, par exemple, un objectif de 24 mm vous pourrez faire un paysage net de l’avant plan à l’arrière plan et avec un objectif de 100 mm vous pourrez faire un portrait qui se détachera sur l’arrière plan flou.

Exemple :

Ici, la photo de gauche , prise avec une grande ouverture de f/1.7 , un premier plan net et un arrière plan flou . Sur la photo de droite l’ouverture est réglée à f/16 , la photo est nette de l’avant plan à l’arrière plan.

Pour agir sur l’ouverture, l’appareil photo doit être réglé en mode priorité à l’ouverture ou en mode manuel. En priorité à l’ouverture la vitesse d’obturation s’ajuste automatiquement en fonction de la lumière disponible. Si la vitesse devient trop faible, il faut mettre l’appareil sur pied ou bien augmenter les ISO.

Faible profondeur de champ

Grande profondeur de champ