Si vous débutez, vous utilisez sans doute de mode automatique pour prendre des photos. Il suffit d’appuyer sur le déclencheur et l’appareil s’occupe de tous les réglages.  Mais, vous obtiendrez souvent des résultats différents de ce que vous espériez. Ainsi, pour évoluer et devenir plus créatif, vous devez maitriser votre appareil et sortir de ce mode automatique qui, du reste se décline aussi en mode portrait, paysage, macro, nuit…etc, selon votre appareil.

Ainsi, le plus simple pour apprendre est de s’aventurer d’abord dans le mode “P” programme, puis dans le mode “A ou Av” priorité à l’ouverture, dans le mode “S ou T” priorité à la vitesse et enfin en manuel.

Molette mode de l'appareil

Molette de l’appareil

Le mode programme “P”.

Ce réglage permet déjà une évolution positive puisque vous allez pouvoir agir sur le couple “ouverture vitesse” alors que les autres paramètres restent automatiques. Je vous conseille de relire le chapitre sur l’exposition pour bien comprendre ce qu’impliquent les variations d’ouverture et de vitesse. Par exemple, vous voulez un paysage bien net ? Alors, fermez le diaphragme pour obtenir une petite ouverture et la vitesse s’ ajustera automatiquement. Vous voulez saisir le mouvement d’un sportif ? Alors, augmentez la vitesse d’obturation pour figer le sujet et l’ouverture s’ajustera automatiquement. Vous voulez faire un portrait avec un arrière plan flou ? Alors, ouvrez le diaphragme pour obtenir une faible profondeur de champ et la vitesse s’ajustera.

Prenez le temps, chez vous, de mettre l’appareil sur “P” et d’observer dans le viseur ou sur l’écran les paramètres évoluer en fonction de vos réglages.

Le mode priorité à l’ouverture “A ou Av”.

Dans ce mode vous choisissez l’ouverture de diaphragme. La vitesse se règle automatiquement. Le mode priorité à l’ouverture est utile pour les scènes statiques, paysage, portrait….etc. Ainsi, si vous souhaitez un arrière plan flou, pour un portrait par exemple, ouvrez le diaphragme au maximum permis par votre objectif, f2 par exemple. La vitesse s’ajustera automatiquement. Si, au contraire vous souhaitez que tout soit net du premier plan à l’arrière plan, fermez le diaphragme, f12 par exemple.

Si en fermant le diaphragme vous constatez que la vitesse descend trop bas ( risque de flou de bougé) augmentez les ISO. Cela aura comme conséquence d’augmenter la vitesse d’obturation.

Prenez le temps, chez vous, de tester toutes ces possibilités et observez sur l’écran les variations en fonction de vos réglages.

Le mode priorité à la vitesse “T ou S”.

Dans ce mode, vous choisissez la vitesse d’obturation et l’ouverture se règle automatiquement. Ce mode est intéressant pour les photographies de mouvement. Sport par exemple. Pour figer le mouvement réglez à 1/1000s ou 1/2000s par exemple. L’ouverture s’ajuste. Si en augmentant la vitesse vous atteignez l’ouverture maximale permise par votre matériel, elle se met à clignoter en rouge sur votre écran ou viseur. Ce qui rend la prise impossible. Alors, augmentez les ISO.

Prenez le temps de tester tous les réglages possibles avec ce mode.

Le mode manuel ” M “.

En manuel tout est permis ! Ce mode est indispensable dans certaines circonstances comme la photographie au flash à haute vitesse de synchronisation (HSS).

Un indicateur est normalement présent en bas de votre écran. Il vous permet de voir si votre image sera correctement exposée ou pas. Faites vos réglages d’ouverture et de vitesse en surveillant cet indicateur. S’il est ok, vous pouvez faire varier vos paramètres selon votre désir. Sous exposer un coucher de soleil par exemple.

Conclusion.

Laissez tomber le mode tout automatique ! Aventurez vous dans les modes créatifs et devenez un meilleur photographe! Ce n’est pas très difficile. Quelques dizaines de minutes d’études et d’essais, chez vous, tranquillement et vous serez à l’aise avec votre appareil photo.